De la photographie à la chirurgie

22/11/2016   
Notice: Undefined variable: type in /home/medtnjnklz/www/blog/index.php on line 203

Notice: Undefined variable: docname in /home/medtnjnklz/www/blog/index.php on line 203
-
Notice: Undefined variable: dtspe in /home/medtnjnklz/www/blog/index.php on line 203

Vous savez que les Coréens sont de grands amateurs de chirurgie esthétique. Au même titre qu’on irait chercher un référent financier dans une banque, un photographe a donc eu l’idée d’aller demander à une clinique coréenne de simuler plusieurs simulations de son visage après des interventions.

Belle idée, en tous les cas originale. Olivier Culman a trouvé le moyen de s’imaginer avec un visage refait sans réaliser une vraie rhinoplastie ou une vraie génioplastie et d’avoir ainsi un moyen de s’inventer un autoportrait.
C’est une idée artistique qui me semble avoir du sens. L’autoportrait en peinture et donc aussi en photographie peut témoigner d’une manière de se voir comme de voir l’identité ou des concepts comme le sujet.
Aux autoportraits « cassés » façon cubisme, à une image de soi flétrie comme peut la donner parfois Van Gogh, répondent donc ici ces projections d’un autre visage, altéré ou mis au goût d’une culture, de canons esthétiques que l’on veut interroger.

La démarche d’Olivier Culman décrite par Slate est d’autant plus originale que le photographe a choisi d’inverser les pratiques des coréens en matière de recours à la chirurgie plastique.
En effet, plutôt que de montrer des photographies de visages occidentaux(des stars) à qui il voudrait ressembler(c’est comme cela que procèdent les coréens), il a montré à l’équipe chirurgicale des photos de personnalités coréennes et demander à quoi ressemblerait son visage si on tentait de s’approcher de ceux de ces personnalités.

Notre site utilise des cookies pour vous optimiser votre expérience utilisateur. En utilisant notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies. OK